Article REM de l'Est

Tracé Souligny : les réponses à vos questions

REM de l’Est Montréal,
partager

Le 25 janvier dernier, CDPQ Infra a présenté une proposition de changement au tracé du REM de l’Est, par l’emprise ferroviaire Souligny. Voici des réponses aux questions posées par les citoyens dans les derniers jours.

 

1 - Sherbrooke, Souligny… en quoi consiste le changement au tracé proposé?

Dans le cadre des consultations citoyennes menées en 2021, plusieurs parties prenantes et citoyens ont exprimé le souhait d’éviter le passage du REM de l’Est sur l’artère commerciale de Sherbrooke-Est. Les équipes de CDPQ Infra se sont mises à la recherche de solutions. 
La nouvelle proposition: une portion de 4,5 km du tracé du REM de l’Est serait déplacée. Au lieu de dévier sa trajectoire à la hauteur de l’A25 et de longer rapidement Sherbrooke-Est, le tracé emprunterait l’emprise ferroviaire Souligny sur environ 2,5 km puis monterait vers le nord pour rejoindre Sherbrooke-Est plutôt à la hauteur du boulevard Joseph-Versailles. 

Carte du tracé potentiel sur Souligny

Zoom sur l’option de tracé proposé depuis le 25 janvier dernier

2 - Souterrain, aérien, en surface? Comment le nouveau tracé proposé sera-t-il intégré?

Comme le REM de l’Est est un métro léger qui circulera à très haute fréquence qui circule sur des voies qui lui seront 100 % dédiées. L’hypothèse privilégiée par nos équipes de conception est une intégration par structure aérienne, puisqu’elle permettrait de maintenir les passages nord-sud aux abords de l’emprise ferroviaire. Il n’y aurait donc pas d’impact sur la circulation routière et piétonnière. 

Toutefois, les analyses se poursuivent et CDPQ Infra est en pleine phase d’études d’ingénierie. Nos équipes présenteront également l’option d’insertion au sol lors des rencontres citoyennes. Une insertion au sol sur une partie du tronçon pourrait être envisagée si elle est souhaitée par les citoyens.


3 – Qu’en est-il de la connexion à la station Honoré-Beaugrand, de la ligne verte du métro?

Le tracé qui passe par Sherbrooke-Est propose deux connexions à la ligne verte, soit une connexion à la station Honoré-Beaugrand et une connexion à la station l’Assomption.

Avec le changement proposé qui passe par l’emprise Souligny, l’intermodalité est assurée par une connexion à la station Assomption de la ligne verte, ainsi que d’autres connexions telles que décrites sur la carte.

Quels seraient les impacts de l’option Souligny sur le réseau?

  1. Très faible diminution de l’utilisation du REM de l’Est : selon nos études, le changement de tracé générerait une perte d’achalandage non significative – autour de 2,5 % – par rapport au tracé initialement proposé et serait concentrée sur la branche Est du REM de l’Est, entre Pointe-Aux-Trembles et Honoré-Beaugrand. 
  2. Peu d’impact pour le métro de Montréal : l’achalandage total de la ligne verte du métro serait presque le même qu’on privilégie l’option de tracé sur Sherbrooke ou Souligny. En privilégiant le tracé Souligny, les études démontrent toutefois qu’il y aurait une différence en période de pointe AM (entre 6 h et 9 h environ), avec environ 1 000 usagers de moins qui embarqueraient à la station Honoré-Beaugrand pour se rendre en direction Ouest / Angrignon. 
  3. Opportunité de desservir une nouvelle clientèle : le sud de Tétreaultville, le long de l’emprise Souligny, est plus résidentiel que la rue Sherbrooke. Le passage sur cette emprise profiterait à une population qui ne bénéficie actuellement pas d’une offre structurante de transport collectif.
     

4 – À quoi s’attendre comme impacts de construction du REM de l’Est dans Tétreaultville?

Nous avons l’obligation de respecter des règles très strictes en ce qui a trait aux impacts de bruit, de vibration ou de poussière. Ces règles sont régies par un décret environnemental émis par le gouvernement du Québec. 

Plusieurs citoyens craignent l’impact de la construction du REM de l’Est sur les fondations de leurs propriétés dans le secteur de Tétreaultville à cause de la composition des sols dans ce secteur. L’argile de Champlain est une condition très fréquente à Montréal et n’empêche pas la construction d’infrastructures. Nos équipes mèneront les études géotechniques, afin de confirmer les détails techniques, comme la profondeur de l’argile. Ils proposeront des méthodes de construction adaptées au secteur, pour limiter les impacts.  

 

5 – Quels seront les impacts visuels et sonores sur les riverains, une fois le REM de l’Est en service?

La technologie du REM

Image issue du projet Réseau express métropolitain. La technologie REM de l’Est sera aussi celle d’un métro léger automatisé, 100 % électrique.

Télécharger l'image

Lorsque le REM de l’Est sera en service, le bruit pourrait provenir de deux sources principales : le passage des trains (causé par la machinerie et/ou par l’interaction entre les roues et les rails) et les sources fixes (systèmes en place aux stations, activités à proximité des stations, etc.).

Pour évaluer l’impact du bruit, deux grands intrants sont pris en compte : 

  1. La prise en compte du bruit actuel ambiant, de la circulation routière et ferroviaire, de la topographie des terrains, de la proximité des zones résidentielles, etc. 
  2. L'ajout du bruit du REM de l’Est dans l’environnement, en considérant la fréquence et la vitesse, l'élévation de la structure, les courbes du tracé, etc.

Des modélisations sonores pour évaluer l’impact du REM de l’Est seront réalisées. À la suite de ces modélisations, deux scénarios sont possibles : un impact imperceptible, parce que le REM de l’Est se fonderait dans le bruit ambiant, ou un impact significatif. Si l’impact est considéré comme significatif, des mesures de mitigation seront mises en place. 

L’impact visuel découlera du choix d’insertion du tracé. Nos équipes de conception travaillent en ce moment sur une proposition d'architecture et d’intégration du REM de l’Est. L’objectif général : que l’infrastructure s’intègre de manière harmonieuse dans les quartiers, limitant ainsi les impacts visuels. Plus de détails à venir dans les prochaines semaines.

 

6 – Il y aura combien de stations et où seront-elles situées sur le tracé Souligny?

Deux stations seraient prévues le long du tracé Souligny, comme c’était prévu sur Sherbrooke. Leur emplacement exact est encore à l’étude et sera déterminé en fonction notamment des terrains disponibles, des secteurs à desservir et de l’achalandage. 

 

7 – Comment s’exprimer sur cette nouvelle proposition?

Échangez avec nos experts et partagez votre vision pour l’intégration du REM de l’Est dans le secteur Mercier-Est dans le cadre des rencontres citoyennes : 

  • Mardi 15 février, de 8h à 9h30
  • Jeudi 17 février, de 18h à 19h30

Je veux participer

 

Vous ne pouvez pas participer? L’enregistrement de la rencontre et la documentation associée sera accessible quelques jours après la rencontre. Une plateforme de consultation virtuelle sera accessible dans les prochaines semaines, permettant de vous exprimer spécifiquement sur ce changement au tracé.  

partager