Article REM de l'Est

Réponses à vos questions sur l’avis au marché du REM de l’Est

REM de l’Est Montréal,
partager

Nous avons publié le 19 octobre dernier l’avis au marché du REM de l’Est. Cet avis s’inscrit dans le processus d’approvisionnement du projet et il vise à susciter l’intérêt du marché en vue de sa réalisation.

 

Pourquoi maintenant?

L’avis au marché est la première étape d’un efficient processus d’approvisionnement qui s’étalera sur 2 ans. À ce stade, l’objectif est de susciter l’intérêt du marché afin d'avoir le meilleur projet à au meilleur coût. Le REM de l'Est est toujours en planification détaillée et des changements pourront encore y être apportés pendant le processus d’appel d’offres. Il faut être flexible pour prendre en compte les réalités de chaque milieu et bonifier le projet à la lumière de nos échanges avec les citoyens, les parties prenantes et le travail du comité d’experts indépendants, ainsi que de la firme Lemay.

 

Ligne du temps du processus d'approvisionnement REM de l'Est

Restez informés

Abonnez-vous à l'infolettre pour vous tenir informés des développements de nos projets et des nouvelles concernant CDPQ Infra.

 

Pourquoi ne pas utiliser la même méthode d’approvisionnement que pour le REM à l’époque?

Nous avons ajusté notre approche d’approvisionnement pour tenir compte du contexte des marchés, de l’ampleur du projet, ainsi qu’optimiser notre démarche d’approvisionnement puisque nous désirons continuellement améliorer nos façons de faire. 

 

•    Le contexte
Le contexte de réalisation du projet du REM diffère de celui du REM de l’Est. À l’époque du REM, nous avions l’opportunité, avec la construction du nouveau pont Samuel De-Champlain, de mettre en place un projet de métro léger qui utiliserait ce corridor névralgique. Il y avait une volonté de concrétiser rapidement des projets qui n’avaient pas vu le jour depuis des décennies, ne serait-ce que le lien entre l’aéroport et le centre-ville. Nous avons réuni l’ensemble des conditions nécessaires pour faire arriver le projet dans les délais dictés par le momentum de l’époque.

 

•    Le milieu d’insertion
L’intégration urbaine et architecturale est au cœur du projet du REM de l’Est puisque le projet traverse des milieux névralgiques, comme le centre-ville de Montréal.

 

•    Des infrastructures à bâtir
Sur les 32 km du REM de l’Est, 8km seront en insertion souterraine, ce qui représente une importante partie du tracé. Nous estimons qu’il est donc primordial de se doter d’une expertise de pointe pour réaliser ces travaux.

 

Comment assurez-vous que la structure du REM de l’Est sera harmonieuse dans le paysage urbain montréalais?

L’architecture est au cœur de la démarche d’approvisionnement du projet. Les lignes directrices architecturales prescriptives seront imposées aux consortiums à même l’appel d’offres : 

false
false
false

Charte design

1. Principes directeurs
Lignes directrices en architecture, aménagement et intégration urbaine

Charte design

2. Charte architecturale et design urbain
Description des orientation de design et de leur mode d’application

Charte design

3. Cahier design
Détails des composantes

Charte design

4. Design prescriptif adapté selon le site
Déclinaison des orientations sur chacun des sites et imposition dans l’appel d’offres

Les principes directeurs sont élaborés avec la contribution du comité d’experts indépendants et la firme d’architecture de renommée mondiale Lemay.

 

Allez-vous exiger du contenu local dans votre processus d’approvisionnement ?

C’est un projet d’envergure et les entreprises du Québec seront invitées à soumissionner. Notre intention est de maximiser le contenu local tout en respectant les traités internationaux. Ces paramètres seront connus ultérieurement. Nous sommes confiants que les entreprises d’ici pourront contribuer significativement à ce mégaprojet, que ce soit de manière directe ou indirecte.

Nous souhaitons avec le projet du REM de l’Est maximiser les retombées locales et les bénéfices économiques pour le Québec; nous anticipons à cet effet des retombées de l’ordre de 6,3 G$ sur le PIB.

Fait intéressant, même sans exigence de contenu local, les résultats finaux des deux appels d’offres complétés pour le REM en réalisation ont été probants :

  • C’est plus de 65 % de contenu local québécois pour les activités des deux consortiums;
  • Environ 34 000 emplois sont en cours de création au Québec durant la phase de construction du REM et 1 000 emplois permanents seront créés par la suite;
  • Il faut également considérer toute l’expertise locale que de tels projets comportent: l'implantation de deux nouveaux centres d’entretien du REM créera à terme 250 nouveaux emplois permanents ici au Québec.


Les prochaines étapes

Nous visons à déposer dans les prochains mois la vision architecturale du projet et les rendus architecturaux qui en découlent. Le public pourra donc découvrir l’intégration des stations et de la structure aérienne. Nous avons hâte de pouvoir montrer aux citoyen-nes que leurs préoccupations ont été entendues et nous espérons que ce sera l’occasion de continuer à rallier la population derrière cet important projet pour l’Est qui en a grandement besoin. Ceci précédera le dépôt de l’étude d’impact en vue du BAPE .

 

partager