Article REM de l'Est

La vision architecturale et urbaine

REM de l’Est Montréal,
partager

Notre équipe de conception – composée d’urbanistes, d'architectes et d'autres professionnels – a travaillé, depuis les derniers mois, à développer la vision d’intégration urbaine et d’architecture du REM de l’Est. Voici, en images, le fruit de notre travail et notre proposition d’intégration. 

Voir directement :

Stations

Structure aérienne

Promenade urbaine et aménagement

Les concepteurs derrière le projet (en vidéo)

 

Stations

Chaque station du REM de l’Est sera unique, en réponse aux quartiers traversés. Voici quatre exemples de rendus proposés. 

Carte des rendus préliminaire pour le REM de l'Est

À ce stade-ci du projet, les équipes de conception ont réalisé des rendus pour 4 stations, avec des contextes d’insertion variés, sur chacune des antennes du REM de l’Est.

Station Saint-Laurent

Lieu : Secteur centre-ville. Intégration : aérienne.

Rendu préliminaire pour la station Saint-Laurent du REM de l'Est

Cette station serait implantée aux abords du Quartier chinois, un lieu historique et culturel significatif. Les concepteurs suggèrent une station en dialogue avec l’arche du Quartier chinois et une place publique adjacente. Le parcours intérieur de la station a été réfléchi afin d’offrir des points de vue vers la porte d’entrée du Quartier chinois et le centre-ville. Le revêtement de la station, toujours en cours de conception, pourrait également faire partie du dialogue avec l’arche du Quartier chinois afin de mettre en valeur cette icône culturelle.

Station Davidson

Lieu : Secteur Hochelaga-Maisonneuve. Intégration : aérienne. 

Rendu préliminaire pour la station Davidson du REM de l'Est
Rendu préliminaire pour la station Davidson du REM de l'Est

La station Davidson serait implantée au nord de Notre-Dame. Le volume de la station proposée serait minimisé au maximum, avec un positionnement des espaces techniques en sous-sol et une implantation le plus près possible de la rue Notre-Dame. Pour une intégration réussie, les concepteurs suggèrent, autour de la station, une bonification des corridors de mobilité active (vélo, piéton, etc.), beaucoup de végétation et d’espaces publics. Dans ce secteur, l’objectif serait aussi de favoriser une intégration qui maximiserait les vues sur le fleuve Saint-Laurent pour les usagers.

Station Couture

Lieu : Secteur Montréal-Nord. Intégration : souterraine. 

Rendu préliminaire pour la station Couture du REM de l'Est

Cette station, comme les autres de l’antenne Marie-Victorin, serait souterraine. L’édicule proposé est complètement vitré, permettant des percées de lumière naturelle à l’intérieur du bâtiment. La forme de l’édicule serait distinctive et tout en courbe. Une grande place publique végétalisée est proposée afin d’offrir un lieu de rencontres au sein du quartier. On représente également sur l’image un potentiel développement immobilier futur en arrière-plan; la conception de la station a été pensée pour favoriser la venue de ce type de projets urbains.

Station Saint-Jean-Baptiste

Lieu : Secteur Pointe-aux-Trembles Ouest. Intégration : aérienne. 

Rendu préliminaire pour la station Saint-Jean-Baptiste du REM de l'Est

La proposition comprend un édicule d’entrée qui serait connecté à la station aérienne par le biais d’une passerelle. Les concepteurs suggèrent la création d’une promenade sur Sherbrooke Est, qui permettrait d’ajouter une piste cyclable dédiée et des cheminements piétons conviviaux dans le secteur. Une nouvelle place publique (visible en bas à gauche sur le rendu) est aussi proposée.

La structure aérienne

Les équipes de conception ont œuvré à concevoir un design unique, en réduisant au maximum le gabarit de l’infrastructure.


Quatre grandes composantes de la structure

Rendu architectural de la coque et des piliers de la structure du REM de l'Est
Rendu architectural des caténaires et du voile pour le REM de l'Est

La structure proposée comprend quatre grandes composantes-clés, rendant son design unique.

 

1 – La coque (tablier)

La coque

À l’image de la coque d’un navire, la conception proposée pour le tablier vise à créer un effet de flottement au-dessus de la rue et faire écho au fleuve Saint-Laurent. La proposition suggère une conception avec des pièces de béton préfabriqué, pour absorber les vibrations et réduire le bruit. Les formes moulées des pièces de béton visent à accentuer l’effet de légèreté et accentuer la finesse de la composition totale.

2 – La danse des piliers

La danse des piliers

Pour diminuer la perception de répétitivité de la structure, les concepteurs proposent une famille de colonnes avec différentes qualités expressives (asymétrique, scindée, etc.). En proposant des piliers aux formes variées, on souhaite créer un mouvement dynamique le long de la promenade, comme une séquence de colonnes dansant à travers la ville. Un geste architectural fort et au potentiel emblématique.

La danse des piliers

On peut voir sur cette image la variété de piliers proposés. Aussi, le tablier de la structure offrirait, dans sa conception, des portées pouvant aller jusqu'à 50 mètres. Cette grande distance entre les colonnes permettrait de minimiser l’effet de « massivité » et de lourdeur de la structure aérienne dans son ensemble.

3 – Les supports caténaires : l’arche arrondie

Le système caténaire est un élément du projet du REM de l’Est suscitant des inquiétudes quant à son intégration. Les concepteurs proposent de voir la caténaire comme un seul système unifié. Dans la proposition, la rondeur de la coque se poursuit avec un support caténaire en forme d’arche arrondie. Son design reste encore à raffiner, mais l’objectif serait d’assurer une intégration esthétique. Le voile proposé viendrait également à différents moments accentuer l’intégration de ce système selon les secteurs traversés.

Les supports caténaires vue de face
Les supports caténaires vue de côté

Les supports caténaires pourraient devenir ainsi une composante architecturale distinctive du projet, tout en minimisant l’empreinte de la structure le long du tracé.

4 – Le voile

Le voile

Le voile est un écran architectural entre le métro léger et la ville. Ses fonctions sont multiples : il sert à la fois d’écran architectural, d’écran acoustique, réfléchissant et absorbant, ainsi que de garde-corps. Sa hauteur varie selon les milieux traversés, afin de mitiger son passage dans des secteurs résidentiels.  

Perforations rondes
Perforations rondes

Perforations triangulaires
Perforations triangulaires

Tuiles
Tuiles

Verre
Verre

Différentes options pour ce voile peuvent être explorées. L’objectif serait d’offrir une flexibilité dans la matérialité, la hauteur et l’expression du voile tout au long du réseau.

 

Au-delà de l’architecture : la promenade et les aménagements 

La promenade

La promenade est une proposition d’axe de mobilité active, un nouvel espace public linéaire complètement aménagé, suivant la structure aérienne du REM de l’Est. 

Carte de la promenade REM de l'Est

Carte des zones de la promenade du REM de l’Est

On pourrait retrouver ce concept de promenade le long de la structure aérienne, plus particulièrement sur les axes : 

  1. Rue Sherbrooke Est (secteur Pointe-aux-Trembles)
  2. Rue Notre-Dame Est 
  3. Boulevard René-Lévesque (secteur centre-ville)

Nos concepteurs suggèrent une promenade qui mettrait de l’avant la mobilité active sécuritaire, avec des pistes cyclables dédiées et des cheminements piétons conviviaux, lorsque l’insertion le permet. Cette intégration, et tout le développement qui y est associé est une proposition faite par CDPQ Infra et la firme Lemay. Sa forme finale et sa réalisation dépendraient, bien sûr, des échanges avec la Ville de Montréal.


Zoom sur la promenade René-Lévesque

Rendu architectural de la promenade sur René-Levesque pour le REM de l'Est

L’arrivée du REM de l’Est offre une occasion unique de repenser le corridor de René-Lévesque, pensé principalement pour l’utilisation de la voiture et du camionnage. La proposition : réduire le nombre de voies routières pour redonner l’espace aux citoyens et à la mobilité active. La promenade, implantée au sud, pourrait être aménagée avec une piste cyclable dédiée pour les vélos, un parcours piéton convivial et des espaces d’appropriation citoyenne (places publiques, espaces pour de l’entraînement physique, aires de repos, etc.).

 

Le long du boulevard René-Lévesque, le REM de l’Est serait souterrain au centre-ville entre la rue Bleury et la station Robert-Bourassa. Qui dit souterrain dit zone de transition, soit le passage entre l’aérien et le souterrain. De cette transition est née une opportunité : proposer un nouveau lieu phare pour le centre-ville. Les architectes et urbanistes proposent de faire de ce lieu un grand belvédère urbain, verdoyant, accessible universellement et adossé à une promenade conviviale pour les piétons et les cyclistes. 

Illustration du Belvédère pour le REM de l'Est
Illustration du Belvédère pour le REM de l'Est

Le belvédère urbain proposé donnerait une vue, au nord, vers le Quartier des spectacles. Un nouveau lieu rassembleur au cœur de la ville est proposé.

 

Les autres occasions à saisir

Carte des occasions à saisir avec le projet du REM de l'Est

Carte des occasions d’aménagement à saisir, qui pourraient être générées par le projet du REM de l’Est

Télécharger la carte

En plus du concept de promenade qui s’étendrait le long de la structure aérienne, d’autres occasions générées par le REM de l’Est pourraient être saisies pour réinventer le territoire, comme : 

  • L’élargissement du réseau de pistes cyclables. Le projet pourrait être un levier pour prolonger le Réseau express vélo (REV). LE REM de l’Est pourrait permettre l’ajout de près de 24 km de corridors vélos en site propre sécuritaires.
  • La densification du territoire. Le REM de l’Est prévoit, dans sa conception, l’intégration de principes d’implantation pour favoriser la venue de développements futurs (logements, bureaux, espaces publics), pour un potentiel d’ajout d’environ 70 000 nouveaux logements et bureaux.
     

La vision des concepteurs

Dans les coulisses 🎬 Depuis plusieurs mois, des centaines d’architectes, ingénieurs, urbanistes et autres experts se sont affairés à développer une vision d’architecture et d’intégration du REM de l’Est. Plongez au cœur de leur démarche. Avec l’équipe CDPQ Infra et des membres de la firme québécoise Lemay, qui a été mise à profit pour l’intégration architecturale et urbaine du projet. 

 

Aller plus loin 

Télécharger la présentation détaillée de la vision architecturale

Télécharger les rendus architecturaux

partager